Zoom sur les conséquences d’une mauvaise gestion de la comptabilité

0
279

La comptabilité peut être considérée comme le squelette d’une entreprise ou d’un organisme. Sans elle, le fonctionnement de l’entité ne serait pas optimal. D’où la nécessité d’engager des professionnels qualifiés. Dans la plupart des cas, les conséquences d’une mauvaise gestion de sa comptabilité sont néfastes.

Des sanctions lourdes en cas de comptabilité mal tenue

Une mauvaise gestion de la comptabilité de son entreprise reste un facteur défavorable à son développement. Des fautes ou des omissions graves ne passeront pas inaperçues aux yeux de la Cour de Cassation.

Idem pour toute tentative de fraude. Dans tous les cas, le chef d’entreprise encourt des sanctions lourdes en cas de comptabilité mal tenue ou irrégulière.

Elles prennent souvent la forme d’amendes (jusqu’à 500 000 €), en vertu de l’article 1741 du Code général des impôts. Le chef d’entreprise risque également une peine d’emprisonnement de 5 ans.

Des sanctions applicables en cas d’omission de passation d’écritures ou de passation d’écritures comptables erronées ou fictives. Il est donc préférable de jouer la carte de la vigilance.

Pour éviter des pénalités financières, le chef d’entreprise doit prendre les bonnes décisions. La solution ultime consiste à engager un expert-comptable à Orvault.

Il a comme principale mission d’assurer la bonne tenue de la comptabilité de l’entreprise cliente. Bien entendu, un audit exhaustif s’impose pour mieux appréhender la situation financière et fiscale de l’organisation.

Il s’agit heureusement de l’une des missions d’un expert-comptable. Si le chef d’entreprise choisit de se passer des services de ce professionnel, il court à sa perte. Des irrégularités des résultats de la structure vont s’aggraver.

Et la Cour de Cassation ne sera pas clémente, surtout en cas de fautes monumentales. Donc, il faut redoubler de prudence !

Dégradations de la santé financière de son entreprise

Pour rappel, la tenue d’une comptabilité s’impose comme une obligation pour les industriels, commerçants et artisans. Idem pour les associations, les professionnels libéraux, les comités d’entreprise ainsi que certaines sociétés civiles, selon le Code de commerce. Il existe quelques exceptions telles que les entreprises relevant des régimes micro-BIC et micro-BNC.

Plus concrètement, une mauvaise gestion de sa comptabilité impacte directement la stratégie d’entreprise. Les différentes données financières récoltées et traitées par l’expert-comptable constituent de bons outils d’optimisation.

Donc, des informations erronées ou manquantes ne sont pas sans conséquences. Trompeuses, elles incitent le chef d’entreprise à prendre les mauvaises décisions. La dégradation de la santé financière de l’organisme devient inévitable.

Il est crucial d’engager un expert-comptable chevronné pour préserver la santé financière de sa société. De quoi assurer une tenue précise des comptes chaque année. Des erreurs récurrentes sont des bombes à retardement.

Et les dégâts qu’elles vont produire peuvent être irréversibles. En effet, l’entreprise risque le surendettement ou pire une liquidation précoce. Pour éviter d’arriver à un tel stade, mieux vaut recourir à un cabinet d’expertise comptable.

Il est là pour identifier et rectifier les irrégularités ou les fautes. D’autre part, un diagnostic financier s’impose, surtout après une période de crise. L’expert-comptable engagé sait quelle stratégie adoptée pour rétablir ou améliorer la situation (fiscale) de l’entreprise cliente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici