Impression 3D alimentaire

0
137

Dans cet article nous vous présentons les principaux avantages de l’impression 3D alimentaire.

Diminution  des déchets

En fabrication additive, on n’utilise que le nécessaire pour créer un  objet. A l’inverse d’autres procédés industriels, on n’a pas besoin de commencer par un bloc de matière que l’on enlève de la matière dans le but d’obtenir la forme souhaitée.

Cette considération générale s’applique également à la production alimentaire où on a besoin souvent de la juste quantité de matériau. Par exemple si on prépare une pâte à gâteau, on utilise la totalité de la production pratiquement en la coulant dans des moules.

Pourtant, les cuisines produisent de plusieurs déchets alimentaires : parce qu’on élimine une partie des ingrédients avant de les cuisiner (coquilles, épluchures, os, trognons…) ou tout simplement par surproduction. Ce sont les déchets de préparation. La gestion des déchets de restauration ainsi que leurs valorisations et leurs traitements, est un défit très important.

Valoriser les déchets organiques donne la possibilité d’en réduire le volume et par conséquent, le coût. Cela fonctionne bien pour une purée de légumes ou une purée de fruits. Autre solution : les déchets de fruits ou de légumes peuvent être réduits en poudre après la déshydratation.

Concrètement cela nécessite la mise en place des procédures strictes de récolte et de tri  des déchets au sein de la restauration. L’atout de l’impression 3D est la capacité d’exploiter soi-même ses propres déchets.  Finalement, l’établissement de restauration n’exige pas une solution de valorisation extérieure.

Liberté de l’innovation

Si vous avez déjà une imprimante 3D, vous savez déjà le plaisir de pouvoir créer tout et n’importe quoi. Vous pouvez trouver aussi une grande liberté dans votre production avec la fabrication additive alimentaire.

Pourtant, il y a deux limites à votre imagination :

  • la réalisation du fichier 3D dont vous avez besoin ;
  • les propriétés du matériau utilisé dans l’impression.

Economies d’outillage

Combien de fois avez-vous une idée de dessert que vous ne pouvez pas préparer parce que vous avez besoin d’un nouveau moule ? Nous délimitons notre créativité parce que  nous n’avons pas à notre disposition les formes convenables. L’imprimante 3D nous aide à oublier la majorité de ces limites. Réaliser une forme à partir d’aliments sans passer par l’étape du moule est l’un des plus gros avantages de la fabrication additive alimentaire.

Eviter les pertes  du temps

En ajoutant aux économies d’outillage, l’imprimante 3D peut fonctionner toute seule. Elle a besoin de  l’opérateur lors du lancement du programme et pour les étapes de finition seulement. Puisque elle imprime en 3d de façon autonome, vos équipes ont suffisamment du temps pour effectuer  d’autres tâches de production.

Diminution des stocks

Quel pâtissier ou cuisinier n’a pas passé par la bataille de la chambre froide ? Trouver une place pour une production relève parfois d’enjeu! Généralement les surfaces de stockage ne sont pas assez suffisantes, et en fabriquer de nouvelles coûte un grand budget. Et il y a également  un problème économique lorsqu’on n’utilise pas les produits, on se retrouve avec des pertes  d’argent. Sans parler des quantités de produits que l’on doit jeter lorsqu’ils sont périmés…

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter l’entreprise spécialisée dans l’impression 3D solution de finition impression 3D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici