Enjeux liés à la digitalisation de la fonction finance

0
105
Enjeux liés à la digitalisation de la fonction finance
Enjeux liés à la digitalisation de la fonction finance

Dans l’environnement commercial actuel, qui évolue rapidement, la digitalisation de la fonction finance transforme tous les aspects de la fonction financière.

Selon une étude de McKinsey & Company, les organisations qui adoptent pleinement la numérisation peuvent améliorer leur efficacité de 20 à 30 % et réduire leurs coûts d’exploitation de 60 %.

Cependant, la transition vers une fonction financière numérique n’est pas sans poser de problèmes. Les départements financiers doivent naviguer dans des paysages technologiques complexes, gérer de grandes quantités de données et se protéger contre de nouveaux types de risques.

Ce blog explore les multiples défis auxquels les départements financiers sont confrontés lorsqu’ils s’adaptent à la numérisation et donne des indications sur la manière dont ils peuvent réussir cette transformation.

Le digital, un outil de sécurisation des risques

Les outils numériques sont devenus essentiels pour atténuer les risques dans la fonction financière.

Les méthodes traditionnelles cédant de plus en plus la place à des systèmes automatisés, les départements financiers peuvent désormais surveiller et gérer les données financières en temps réel, améliorant ainsi leurs capacités d’évaluation des risques.

Par exemple, avec la digitalisation de la fonction finance, l’analyse des données en temps réel peut améliorer considérablement la précision des modèles de risque et des prédictions, permettant aux entreprises de réagir rapidement aux menaces potentielles.

Cependant, la transition vers des systèmes numériques introduit également de nouveaux défis. Les risques de cybersécurité ont augmenté à mesure que les opérations financières se déplacent en ligne.

Un rapport d’Accenture révèle que 68 % des chefs d’entreprise estiment que les risques de cybersécurité augmentent.

Les départements financiers doivent donc non seulement investir dans des mesures de cybersécurité avancées, mais aussi veiller à ce que ces systèmes soient régulièrement mis à jour pour se prémunir contre l’évolution des menaces.

Quels sont les enjeux de la digitalisation de la fonction finance ?

La numérisation dans le secteur bancaire promet de rationaliser les opérations et d’améliorer l’expérience des clients, mais elle s’accompagne de son propre lot de défis.

Les banques doivent naviguer dans des paysages réglementaires complexes, intégrer les nouvelles technologies aux systèmes existants et assurer la sécurité des données.

La gestion des données pour limiter les risques et éviter la fraude

L’un des plus grands défis consiste à gérer les énormes volumes de données générés par les transactions numériques. Une gestion efficace des données est essentielle pour limiter les risques et prévenir la fraude.

Les analyses avancées peuvent détecter des schémas inhabituels indiquant une activité frauduleuse, mais la mise en place de ces systèmes nécessite des investissements substantiels en technologie et en personnel qualifié.

En outre, le respect de la confidentialité des données et de la conformité réglementaire ajoute une nouvelle couche de complexité. Selon un rapport de PwC, les institutions financières consacrent près de 4 % de leur chiffre d’affaires annuel aux activités liées à la conformité.

L’accélération de la digitalisation de la fonction finance

Le rythme de la digitalisation de la fonction finance s’accélère, sous l’impulsion de technologies telles que l’IA, l’apprentissage automatique et la blockchain. Ces technologies offrent une précision et une efficacité accrues, mais nécessitent un apprentissage et une adaptation continus de la part des professionnels de la finance.

Une enquête menée par Deloitte a révélé que 60 % des dirigeants financiers estiment que les compétences requises dans leurs fonctions évolueront de manière significative au cours des cinq prochaines années, soulignant la nécessité d’un développement professionnel et d’une formation continus.

La priorité immédiate : la maîtrise de la trésorerie et la valorisation de la finance

Le contrôle des flux de trésorerie et l’amélioration de la valeur de la finance sont des priorités immédiates à l’ère du numérique. Les outils numériques peuvent fournir des informations en temps réel sur les flux de trésorerie, ce qui permet d’améliorer la planification financière et la prise de décision.

Cependant, l’intégration de ces outils dans les systèmes existants peut s’avérer difficile, en particulier pour les organisations dotées d’une infrastructure obsolète. Selon Gartner, 42 % des responsables financiers citent l’intégration des systèmes comme un obstacle majeur à la transformation numérique.

Amélioration de l’efficacité opérationnelle des fonction financières

La numérisation peut considérablement améliorer l’efficacité opérationnelle des fonctions financières en automatisant les tâches de routine et en réduisant les erreurs manuelles.

L’automatisation des processus robotiques (RPA), par exemple, peut prendre en charge des tâches répétitives telles que la saisie de données et le rapprochement, permettant ainsi aux professionnels de la finance de se concentrer sur des activités plus stratégiques.

Néanmoins, la mise en œuvre de la RPA et d’autres outils d’automatisation nécessite une planification et une gestion minutieuses. La résistance des employés et la nécessité d’une maintenance continue sont des défis critiques qui doivent être relevés pour assurer une mise en œuvre réussie.

Ne ratez pas notre article sur ce sujet: Les tendances actuelles du commerce international en 2024

Quels sont les impacts de la digitalisation de la fonction finance?

La digitalisation de la fonction finance et la transformation numérique des entreprises auront des répercussions profondes et étendues sur la fonction financière.

La digitalisation offre la possibilité d’améliorer l’efficacité, la précision et la vision stratégique, mais elle présente également des défis considérables que les départements financiers doivent relever.

La transformation numérique exigera un nouvel ensemble de compétences de la part des professionnels de la finance. Les compétences techniques, les capacités d’analyse des données et un état d’esprit stratégique deviendront essentiels.

Le développement professionnel et la formation continue seront nécessaires pour suivre le rythme des avancées technologiques. Selon une étude du Forum économique mondial, 54 % de tous les employés auront besoin d’un recyclage important d’ici 2022 en raison de la numérisation.

En outre, le rôle des départements financiers va évoluer. Plutôt que de se contenter de gérer les transactions et la conformité, les services financiers joueront un rôle plus stratégique, en fournissant des informations qui orienteront les décisions de l’entreprise. Cette évolution nécessitera de repenser les structures financières traditionnelles et d’adopter une approche plus agile et tournée vers l’avenir.

En conclusion…

 Si la digitalisation de la fonction finance offre des avantages considérables en termes de sécurisation des risques et d’amélioration de l’efficacité, elle présente également des défis de taille qu’il convient de relever avec prudence.

La fonction financière doit trouver un équilibre entre les avantages des outils numériques et la nécessité d’une cybersécurité solide, d’une gestion efficace des données et d’un développement continu des compétences.

Alors que les entreprises subissent une transformation financière numérique, la capacité du département financier à s’adapter et à innover sera cruciale pour leur succès futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici