Comment gérer un conflit entre collaborateurs ?

0
72

Dans le monde professionnel comme dans la vie personnelle, les désaccords sont monnaies courantes, voire inévitables. Il vaut mieux toutefois éviter les conflits en entreprise, de peur que la situation ne dégénère et déteigne sur l’ensemble des employés. Ce genre de crise constitue justement le domaine d’action d’un manager de transition.

L’importance de prévenir les conflits

Le manager d’une équipe, ou le responsable hiérarchique, a pour mission de prévenir les risques pouvant engendrer des problèmes entre salariés.

En effet, l’idéal en termes de conflit, c’est de prévenir au lieu de guérir. En sa qualité de manager, il est tenu de repérer les éventuelles sources de conflits, que sont les malentendus, les évitements, les regards en coin, les tensions palpables, jusqu’au moindre détail pouvant constituer les prémices d’un conflit.

D’ailleurs, ce dernier peut souvent se révéler plus grave qu’il n’en avait l’air. Désamorcer la crise avant que la situation ne prenne des proportions plus alarmantes, c’est tout l’enjeu auquel doit faire face le manager.

Autrement, lorsqu’un conflit n’est pas maîtrisé, il peut impacter la productivité et la rentabilité de l’équipe, qui constitue un handicap pour l’entreprise, sans parler de la mauvaise image auprès des clients, de la perte de motivation des collaborateurs, et de l’apparition des risques psychosociaux (burn out, agression verbale, harcèlement moral, dépression, stress chronique…)

Il est donc crucial de ne pas laisser les tensions au sein de l’équipe de travail perdurer. Face à cela, le manager ne doit pas adopter un comportement indifférent, après avoir pris connaissance des conflits. Vouloir étouffer l’affaire, c’est reculer pour mieux sauter.

Pour ainsi dire, les rancœurs et malentendus qui s’accumulent ne garantissent en rien que le calme revienne de lui-même.

Ce qu’il faut faire lorsque le conflit s’installe

Malgré les efforts mis en place pour détecter les éventuelles sources de conflits entre les collaborateurs, cela ne garantit pas à 100% qu’aucun conflit ne pourra éclater. Face à cela, le manager doit adopter certaines attitudes, il en va de sa crédibilité en tant que responsable de son équipe. En clair, il ne s’agit pas d’en faire une affaire personnelle.

Il ne doit pas prendre parti dans le conflit. Bien au contraire, il se doit de rester neutre, pour ne pas envenimer les tensions existantes.

Pour ce faire, il devra tendre son oreille pour écouter chaque version, prendre de la hauteur, être impartial et négocier. Il doit aussi comprendre et résoudre les causes du problème, et appliquer les sanctions si nécessaires.

Cela dit, il arrive que le manager ne possède pas les compétences nécessaires et ignore comment gérer un conflit management. Dans ce cas, il peut solliciter les services d’un manager de transition.

Ce dernier est un professionnel qui possède des compétences managériales, engagé pour une période déterminée, généralement courte. Le but de son intervention est de répondre à une problématique spécifique, comme dans ce cas, un conflit entre collaborateurs, que le manager n’est pas en mesure, ou n’a pas le temps de gérer.

Faire appel à un manager de transition permet ainsi d’avoir un spécialiste des situations de crise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici