Le management participatif ; sa définition et ses caractéristiques

0
183
management participatif

Comment peut-on définir le management participatif ?

La définition du management participatif également appelé gestion participative repose sur le concept de démocratie industrielle. Il encourage la participation des parties opérantes à tous les niveaux d’une organisation. Cela facilite l’analyse des problèmes, l’élaboration de stratégies et la mise en œuvre de la solution. Il contribue à accroître la responsabilité des employés, à constituer des équipes autogérées, à créer des cercles de qualité et à fournir des informations en retour sur les enquêtes.

Le management participatif est-il performant tout seul ?

Les employés sont invités à prendre part au processus de prise de décision en participant à des activités telles que la définition d’objectifs, la détermination d’horaires de travail et la formulation de suggestions. La gestion participative en soi ne garantit pas le succès et ne doit pas être considérée comme un outil permettant de créer de la magie en un rien de temps. Une certaine préparation du terrain est nécessaire avant qu’une organisation puisse décider de la mise en œuvre d’une gestion participative. La gestion participative implique plus que permettre aux employés de prendre des décisions. Cela aide également à créer les idées et les suggestions des employés avec considération et respect. L’actionnariat salarié direct d’une entreprise est la forme la plus étendue du management participatif.

Quand utiliser un style de gestion plus participatif ?

  • Si ces descriptions conviennent à vos employés, utilisez un style plus participatif :
  • L’employé cherche à satisfaire nombre de ses besoins personnels et psychologiques à travers l’expression au travail.
  • L’employé possède l’intelligence, l’éducation et l’expérience nécessaires pour assumer des responsabilités supplémentaires.
  • L’employé souhaite avoir son mot à dire sur les questions qui le concernent au travail et souhaite participer à la prise de décision avec la direction.
  • L’employé ne se sent pas anxieux, mal à l’aise ou en manque de sécurité face à des situations de travail relativement non structurées et mal définies.
  • L’employé est suffisamment autonome et confiant en lui-même pour ne pas avoir besoin de la supervision étroite et positive de son superviseur.
  • L’employé s’identifie aux buts et objectifs de l’organisation.

Avantages et inconvénients du management participatif

Les managers savent que les employés sont les facilitateurs qui traitent directement avec les clients et satisfirent leurs désirs et leurs besoins. Cette forme de gestion a donc pour but de battre la concurrence sur le marché et rester en avance sur la concurrence. Ils accueillent favorablement les concepts innovants, les pensées et les idées des employés et les impliquent dans le processus de prise de décision.

Avantages du leadership démocratique

  • Les dirigeants participatifs bénéficient des avantages suivants:
  • Participation à la prise de décision: les travailleurs ou leurs subordonnés sont consultés ou participent au processus de prise de décision et sont donc satisfaits.
  • Augmenter la production: les travailleurs sont conscients de ce qui se passe dans l’organisation et s’intéressent donc à la production de plus en plus.
  • Utilisation des capacités: les subordonnés ont toutes les possibilités d’utiliser leurs capacités.

Inconvénients du leadership démocratique

  • Le pouvoir n’est pas centralisé : le chef souffre de l’inconvénient suivant.
  • Retard dans la prise de décision: la prise de décision et la mise en œuvre sont retardées par rapport au leadership autocratique car, selon ce style, plus d’une personne est impliquée dans le processus de prise de décision.
  • Moins compétent: l’autorité étant décentralisée, les cadres moins compétents ne peuvent pas être utilisés.

Pourquoi et comment le style du management participatif est l’un des styles de gestion les plus efficaces ?

Le management participatif fonctionne bien pour les dirigeants qui valorisent la flexibilité et l’adaptation. La démocratie dans le leadership est souvent plus efficace lorsqu’un leader travaille avec des travailleurs hautement qualifiés ou expérimentés. Il permet au dirigeant de capitaliser sur les talents et les forces de ses employés, tout en bénéficiant du pouvoir de l’ensemble. Il est préférable de l’utiliser dans les cas où le service ou l’entreprise cherche à mettre en œuvre des changements opérationnels ou lorsqu’un responsable ou un directeur tente de résoudre les problèmes individuellement au sein du groupe.

Le style de management participatif peut être l’un des styles de leadership les plus efficaces. Ce style de leadership valorise la collaboration et l’affirmation des adeptes.

Un management participatif partage les responsabilités de prise de décision et de résolution de problèmes avec son équipe de direction, tout en conservant le dernier mot dans la résolution finale.

Ce style de leadership encourage l’engagement et la participation de l’équipe. Les préférences de performance de chaque membre sont reconnues et respectées.

Les environnements avec des leaders participatifs rapportent souvent des adeptes au moral élevé qui sont plus motivés pour générer et proposer des solutions créatives, et cela crée une atmosphère de coopération et d’esprit d’équipe.

Dans quel cas reléguer le management participatif ?

Bien sûr, le style de leadership démocratique n’est pas toujours approprié. Ce style devrait être relégué au second plan lorsqu’il n’est ni rentable ni admissible de recueillir les contributions de tout le monde, ou lorsque l’entreprise se trouve dans une position difficile et qu’elle ne peut se permettre des erreurs.

De plus, il n’y a jamais de place pour un management participatif lorsque la sécurité des employés est en jeu. Les leaders gardent les lignes de communication ouvertes. Dans des contextes de collaboration, ils aident à focaliser la discussion et à trouver un équilibre entre l’ouverture aux nouvelles idées et le maintien de la productivité.

Ce type de leader doit respecter les idées et les contributions de chacun, mais être prêt à s’engager dans la voie de l’action avec conviction et certitude. Un leader participatif peut expliquer un choix ou une décision qu’il prend, mais il ne devrait jamais s’excuser.

Quelles sont les caractéristiques d’un manager ou un leader participatif ?

Un style de leadership démocratique requiert un individu fort, ce qui n’est pas recommandé aux dirigeants ou aux gestionnaires qui se sentent menacés par la flexibilité et l’engagement requis. Toutefois, ce style de leadership peut créer un environnement de travail dynamique, composé d’employés motivés et désireux de réussir.

L’objectif d’un leader participatif est de favoriser l’investissement des employés dans l’organisation en investissant les employés dans leur rôle dans l’entreprise.

Ce type de leader encourage les employés à se fixer des objectifs réalistes et reconnaît leurs réalisations. Ils développent des plans avec leurs employés pour les aider à évaluer leurs propres performances et poussent leurs employés à se développer, tout en les soutenant dans leurs promotions et leurs progrès.

Ce style de leadership est idéal pour un leader qui souhaite informer ses employés des problèmes qui les concernent et qui souhaite que les employés participent à la résolution de problèmes et à la prise de décision. C’est pour les leaders qui souhaitent offrir à leurs suiveurs des opportunités continues de développer un sentiment de croissance personnelle et de satisfaction au travail, ainsi que pour les leaders qui souhaitent encourager la collaboration et la constitution d’équipes.

Conclusion

Le concept de gestion participative dans la prise de décision d’une organisation n’est pas nouveau. Cependant, l’idée ne pouvait pas gagner autant de popularité parmi les organisations. La théorie de la gestion participative est aussi ancienne que l’institution des employés. Les employeurs ne sont toujours pas la proportion d’organisation.

Bien que le leadership démocratique ait été décrit comme le style de leadership le plus efficace, il présente certains inconvénients potentiels. Dans les situations où les rôles ne sont pas clairs ou où le temps est compté, le leadership démocratique peut conduire à des problèmes de communication et à des projets inachevés. Dans certains cas, les membres du groupe peuvent ne pas avoir les connaissances ou l’expertise nécessaires pour apporter une contribution de qualité au processus de prise de décision.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici