Un séjour en Pérou pour intégrer la tradition et les mœurs

0
27

Le Pérou est un pays où la culture et les coutumes sont innombrables. Durant toute l’année se déroulent des fêtes traditionnelles ou religieuses. 

Certaines d’entre elles sont célébrées dans tout le pays. D’autres, relatives à des mythes régionaux, se font uniquement dans les villages. Défilés, musiques et danses animent les rues, sous les couleurs rayonnantes des costumes typiques. 

Ces moments festifs sont des occasions pour se réunir. La population péruvienne se caractérise également par son esprit communautaire, d’où son côté hospitalier et accueillant envers les visiteurs.

Les festivités nationales du Pérou

L’Inti Raymi est organisé pour honorer le Dieu Soleil, une tradition héritée des Incas. Sa commémoration se passe dans 3 localités symboliques de la ville de Cusco. La célébration débute à Coriancha, le temple du Soleil, suivie d’une procession vers la place d’armes et se termine à Saqsahuaman. 

Cette cérémonie se déroule tous les 24 juin, où cet astre s’éloigne de la terre, selon la légende inca. Bien avant, entre la fin du mois de mai et le début juin, a lieu le pèlerinage de Q’oyllority. Les communautés andines se rassemblent au pied d’Apu Ausangate, une montagne divine très respectée du peuple. 

Dans leurs mythes, les monts sont les esprits protecteurs qui les défendent face à la force de la nature. Tous les ans, ils viennent alors les vénérés à travers des chants et des danses. Durant 3 jours, ils y procèdent à des rituels et y font des offrandes.

Les rituels des côtes du Pérou

Le carnaval est une pratique courante pour une célébration ou une fête. Un séjour au Pérou, plus précisément dans les régions côtières, est une occasion d’y participer. Durant le mois de février, chaque village s’anime selon un thème et des couleurs. 

Ce moment féérique réunit des mondes contradictoires comme la religion et l’athéisme ou le naturel et le chimérique. La procession du Seigneur de Miracles, est une tradition spirituelle catholique. Pour l’occasion, les Péruviens glorifient une représentation du Christ sur la croix. 

Peinte au mur de l’autel, au sanctuaire des Nazaréens de Lima, les fidèles la qualifient pour être miraculeuse. Une autre habitude a également lieu lors de la période de cueillette des raisins. Le festival de la vendange rassemble les villageois qui écrasent la récolte dans les cuves, les pieds nus. L’assistance assiste à ce spectacle en acclamant les participants.

Des us typiques des montagnes et des forêts du Pérou

Dans la région d’Ayacucho est née la danse des Tijeras qui s’est répandue par la suite à Huancavelica et Apurímac. Cette chorégraphie indigène fut créée grâce à une musique provenant d’une harpe et d’un violon. 

Le 2 février est célébrée la Vierge de la Candelaria, suivant le calendrier liturgique. Ce moment rappelle la purification de Marie au temple de Jérusalem et où Jésus fût présenté à sa naissance. Dans les régions forestières se déroule l’Apu Cashi, pour honorer la mémoire du dieu chauve-souris. La communauté Shipiba, du fleuve Pisqui, danse afin qu’il veille sur elle. Elle lui rend grâce également pour jouir d’une bonne récolte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici