La méthode QQOQCP ou le retour aux fondamentaux

0
41

Qu’est-ce que se cache sous le fameux sigle QQOQCP ? Comment et dans quels cas peut-on utiliser cette méthode de manière pertinente ? Décryptage….

Le QQOQCP, c’est quoi ?

Le sigle QQOQCP, connu sous le nom «the 5 W’s» en anglais , est simplement un acronyme qui désigne la série de question suivantes :

  • Qui ? 
  • Quoi ?
  • Où ? 
  • Quand ?
  • Comment ?
  • Combien ?
  • Pourquoi ? 

La méthode connue sous l’abréviation “QQOQCP” représentant la série de questions ouvertes, complétées par la question « Pourquoi », est une méthode fondamentale de questionnement et d’analyse contextuelle destinée à mieux appréhender une situation, un principe, une problématique ou un projet à mener.


Cette méthode est très appréciée et extrêmement efficace pour recentrer ses idées lorsque l’on mène une réflexion ou que l’on tente de planifier ou élucider quelque chose tout seul.

En groupe, l’utilisation de la méthode QQOQCP offre l’opportunité extraordinaire de produire un alignement de la représentation ou de la perception que se fait une assemblée d’un problème, d’une situation ou d’un système.


Il s’agit d’une série de questions dont les réponses constituent les bases essentielles d’une démarche visant :

  •  La collecte d’informations
  •  Le recadrage d’un débat 
  •  L’identification d’une problématique
  •  L’établissement d’un diagnostic
  •  La résolution d’un problème
  •  L’élaboration d’un plan stratégique ou tactique

Le QQOQCP, explication de la méthode


Le principe de la technique QQOQCP, repose sur un procédé de questionnement simple. Il consiste à poser des questions ouvertes : Qui, Quoi, Où, Quand, Comment, Combien,Pourquoi, auxquelles il est impossible de répondre par un simple oui ou un non.

En assemblée ou en solo, on peut se poser :

  • La question Qui ? sert à identifier le sujet, les acteurs ou la cible concernée
  • La question Quoi ? permet d’identifier le message, la nature et les conséquences
  • La question Où ? permet de déterminer le lieu et l’étendue d’un problème 
  • La question Quand ? permet de connaitre la date, la fréquence ou la durée 
  • La question Comment ? sert à déterminer de quelle manière, par quel procédé ou actions 
  • La question Combien ? permet de quantifier, de mesurer ou d’évaluer, un budget, des moyens…
  • La question Pourquoi ? permet de déterminer la cause ou la raison d’être ou la source attenante à un problème 

Ce type de questionnement utilisé dans le cadre d’une réunion, d’une entrevue commerciale ou d’un brainstorming, représente un bon moyen de multiplier les échangesenrichir les interactions entre pairs et aboutir à des réponses pleines de valeur et de sens permettant soit d’élucider une problématique, solutionner un problème ou identifier les actions à entreprendre pour corriger une tendance ou un habitus.

Pourquoi utiliser le QQOQCP?

Formulée sous le sigle mnémotechnique “QQOQCP”, cet ensemble de questions vise à rassembler toutes les informations indispensables pour comprendre et appréhender un problème, un système ou une situation dans son ensemble, d’une manière exhaustive et complète. Cette méthode d’en identifier et en reconnaître les enjeux, les causes, les acteurs, les implications et les actions correctives à entreprendre le cas échéant.

Dans quels cas peut-on avoir recours au QQOQCP?

Le QQOQCP est un outil d’analyse qui peut être utile dans différentes situations que ce soit pour des professionnels ou dans le cadre de la gestion des entreprises.

En effet, la méthode du QQOQCP est utile :

  • En journalisme 
  • En recherche ou dans le domaine académique 
  • En investigation policière 
  • En management 
  • En vente 
  • En contrôle qualité 
  • En prospection 
  • En communication 
  • En marketing 
  • En relation client 
  • En ressources humaines 
  • En publicité 
  • En gestion de projets 

La méthode QQOQCP et son utilité va dépendre des objectifs visés par ce type de questionnement mais également de son domaine d’application.

L’avantage essentiel de cette méthode est sa capacité à pouvoir s’adapter à plusieurs champs d’étude, de recherche et d’analyse.


Cependant pour ne pas tomber dans un processus d’inquisition qui peut parfois paraître trop offensif ou acharné, il est conseillé d’adapter la formulation des questions de façon à les rendre moins contraignantes ou impératives pour vos interlocuteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici